Lutte contre le frelon asiatique

Le frelon asiatique

Procédure de déclaration / destruction / suivi

  • Le riverain pratique,frelon,asiatique,nid,signale la découverte du nid de frelons asiatiques à la mairie du lieu de localisation.
  • La commune déclare le nid sur le portail et valide la destruction,
  • La FREDON (Fédération Régionale de Destruction des Organismes Nuisibles) effectue la vérification qu’il s’agit bien d’un nid de frelons asiatiques (soit les informations renseignées sont suffisantes, soit la FREDON fait intervenir un référent, préalablement formé),
  • La FREDON valide le nid et demande à la commune une confirmation de destruction,
  • La FREDON envoie la commande au prestataire,
  • Le prestataire prend contact avec le responsable du site et procède à la destruction. Il fait signer au responsable du site un rapport d’intervention.
  • Le prestataire renseigne le portail.
  • La commune peut suivre l’évolution des destructions du ou des nid(s) déclaré(s).
source

pratique,frelon,asiatique,reconnaitre

Depuis l’introduction accidentelle du frelon asiatique sur le territoire national en 2004, sa présence progresse de façon très importante. Cet insecte représente une menace pour l’équilibre environnemental en affaiblissant, voire détruisant, les colonies d’abeilles si essentielles à la fonction de pollinisation et au maintien de la biodiversité.

Le caractère invasif et nuisible de cet insecte a été confirmé en 2012 par un arrêté ministériel qui le classe dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie. Ce statut donne aux professionnels et aux collectivités locales la possibilité de faire reconnaître des programmes de lutte contrpratique,frelon,asiatique,reconnaitree ce nuisible. Ainsi, en tant que professionnels, les apiculteurs, directement touchés, participent activement à la lutte contre sa propagation notamment dans le cadre du Plan apicole départemental. Afin de ne pas laisser à la seule charge des particuliers la lutte contre cette espèce invasive, le Département a lancé en 2015, une campagne de destruction des nids de frelons asiatiques.

Dix frelons suffisent à anéantir une ruche en l’espace de quelques jours, en capturant les abeilles ou en restant présents en vol stationnaire près des ruches, stressant la colonie et en perturbant le fonctionnement. Ainsi en Gironde, 150 à 200 ruches ont probablement été détruites par l’action du frelon en 2006. Cet insecte menace également d’autres espèces de butineurs et met en danger l’Homme par ses piqûres et son comportement agressif.

L’ampleur de l’invasion est telle qu’il semble difficile de l’éradiquer, malgré le développement de techniques de piégeage et de destruction des nids. Il est aujourd’hui urgent que le frelon asiatique soit classé dans la liste des espèces nuisibles, afin que les départements bénéficient de réels moyens d’action et qu’un réseau de vigilance soit mis en place via une campagne nationale d’information.

pratique,frelon,asiatique,reconnaitre,se protéger

Sur la carte ci-dessus, la zone PACA la plus touchée (4) en rouge, le grand Sud-ouest (3)
la région centre (2) et enfin la région Nord-est impactées par le développement du frelon asiatique.

Comment fonctionne la colonie de frelons asiatiques (reine, nid, mâles, ouvrières,etc.):

pratique,frelon,asiatique,lutte,preventionFévrier à avril :  les fondatrices sortent de leur refuge d’hiver, s’alimentent, chaque reine recherche un endroit pour construire un nid.
Avril à juin : La reine pond des œufs dans un nid sphérique dont l’ouverture unique est en dessous.
Juillet à mi-octobre : Le nid augmente, car la colonie de frelons asiatiques se développe (les nids secondaires sont situés en haut des arbres, dans des buissons, sous les charpentes, les rebords de toit et même sur le sol).
À partir d’octobre : les mâles et les ouvrières ne passent pas l’hiver, seule la reine cherche un abri pour cette saison, le nid est abandonné. C’est la période pour placer les pièges.

Comment le frelon asiatique attaque-t-il les abeilles ?

Le frelon asiatique s’attaque aux ouvrières des ruches, notamment des espèces Apis mellifera et Apis cerana. Il se positionne en vol stationnaire à l’entrée d’une ruche et attaque une abeille pour la tuer en lui sectionnant la tête avec ses puissantes mandibules avant de l’emporter dans un arbre. Le frelon asiatique confectionne en quelques minutes une boulette du corps de l’abeille après lui avoir arraché les ailes et les pattes. Ensuite, il l’emporte jusqu’au nid pour en nourrir ses larves. Une dizaine de frelons asiatiques suffisent à éliminer une ruche. En Asie, il a été constaté que les frelons asiatiques pénètrent dans les ruches pour en dévorer les couvains.

Contactez les mairies du lieu de localisation du nid. Merci

source
Article publié le vendredi 10 août 2018